Voyage au Ghana, Togo, Bénin: Festivals et traditions

Notre fantastique odyssée culturelle va nous conduire dans les endroits les plus reculés du Ghana, Togo et  Bénin, à la découverte des mondes tribales toujours guidés par les esprits des ancêtres.

Le long de la côte, au cœur du vaudou, nous rencontrons  les prêtres du culte ; nous allons voir des danses qui culminent dans une transe, et nous serons témoins de la grande influence que les vaudous ont  sur leurs adeptes.

Vers l’intérieur à travers de la savane du nord nous rencontrerons le Taneka sur montagnes rocheuses et les Tamberma et leurs châteaux d’argile de conte de fées, avant d’arriver à  Kumasi, au Royaume  Ashanti.

Enfin, nous allons explorer l’ancienne Côte des Esclaves avec ses fascinants forts européennes.

De fait, l’un des tours les plus complets et Ies plus spectaculaires de l’Afrique de l’Ouest.

Grande expérience  associée au choix d’un excellent hébergement.

Pour les voyageurs qui veulent se familiariser avec cette incroyable région …et aiment l’Afrique !

  • Durée: 12 jours
  • Guide: parlant français
Prix à partir de 2465 € Envoyez une demande
Jour 1

DANS LE GOLFE DE GUINEE

Arrivée á Accra (Ghana) et transfert á l’hôtel. Temps libre pour se détendre

Jour 2

METROPOLE AFRICAINE

Accra, capitale du Ghana, a conservé son identité unique en dépit des tentatives de développement actuellement en cours dans cette fascinante ville africaine. Le programme inclut une visite au Musée National, un des premières œuvres du Ghana indépendant . Nous visiterons l’ancien quartier de James Town, habité par la population locale appelé comme le Ga. Notre tour se termine par la visite d’un atelier spécialisé dans la fabrication de cercueils de fantaisie.

Jour 3

MARCHE DES FETICHES

Lomé, capitale vibrante du Togo est un carrefour des peuples, du commerce et des cultures. Une ville cosmopolite de petite taille.

Nous nous intéresserons particulièrement :

– au marché central et à ses fameuses Nana Benz, génération de femmes connues pour avoir concentré en leur main le commerce de pagnes (tissus)

aux bâtiments coloniaux dans le quartier administratif dont l’atmosphère rappelle cette époque;

– et au marché des fétiches qui offre un assortiment éclectique de tous les ingrédients nécessaires à l’élaboration de filtres d’amour et autres potions magiques.

 

Jour 4

VAODOU

Dans un petit village éloigné nous assisterons á une cérémonie vaudou. À travers du rythme hypnotique des percussions et des incantations les adeptes appellent des esprits. Leurs adeptes  tombent dans un état de transe profonde : yeux révulsés, grimaces, convulsions, insensibilité au feu ou à la douleur. C’est dans ce tout petit village, bercés par l’atmosphère magique d’une cérémonie vaudou que nous finirons par comprendre ce que les gens disent : « Dans vos églises vous priez Dieu, dans notre sanctuaire vaudou nous devenons Dieu ».

 

Ouidah est une ville qui fut conquise par l’armée du Dahomey au XVIIIème siècle pour être transformée en un des principaux ports du commerce des esclaves. Aujourd’hui à Ouidah, ville à l’architecture afro-portugaise, cohabitent côte à côte le temple des pythons et la basilique catholique. L’attitude décontractée des autochtones se mélange au grondement lointain des vagues de l’océan ainsi qu’au rythme des percussions pour créer une atmosphère hors du temps. En nous promenant dans la ville, nous visiterons le temple des pythons et l’ancien fort portugais qui est aujourd’hui un musée de l’histoire. Nous finirons notre tour de la ville en parcourant la « route des esclaves »  jusqu’à la plage où ces derniers étaient embarqués.

Jour 5

PALAIS ROYAUX

Ganvié, le plus grand et le plus beau des villages africains sur pilotis. Les  habitants , de l’ethnie Tofinou, construisent leurs cabanes sur des piliers de teck et recouvrent les toits de leurs habitations d’une épaisse couche de paille. La pêche constitue l’activité principale de cette ethnie qui a su conserver ses traditions ainsi que protéger son environnement.  C’est à bord de ces pirogues que les hommes pêchent, les femmes vendent sur le marché et les enfants s’amusent et vont à l’école.

Nous arrivons à Abomey où nous visiterons le Palais Royal. Les murs des Palais sont décorés de bas-reliefs représentant les symboles des anciens rois du Dahomey. Le palais abrite aujourd’hui un musée inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco où sont exposés certains objets ayant appartenus aux anciens rois: trônes, autels de cultes, statues, costumes et artillerie. Au beau milieu de la cour royale a été construit un temple fait d’argile et de sang humain.

Si prévu au programme, danse des masques Egun

Egungun est une société secrète aux masques chargés de puissance. Les masques Egun sont la réincarnation des aïeux décédés et sont connus et craints pour leur agressivité et leurs manières imprévisibles de se déplacer. Très colorés, les masques sont recouverts de nombreuses pièces de tissu de plusieurs nuances de rouge. Ils surgissent de la forêt et défilent dans les rues du village en se lançant tout à coup à la poursuite des spectateurs curieux et imprudents. Personne  ne veut être touché par l’Egun car tout contact comporte le risque de mort. Il vaut mieux rester sur ses gardes ! À leur arrivée, les masques exécutent une sorte de combat de taureaux conçu pour effrayer la foule mais, en vérité, ils sont aujourd’hui accueillis avec des éclats de rire !

 

Jour 6

LES COLLINES DES FETICHES

Nous faisons un arrêt au fétiche Dankoli, un lieu important pour le culte vaudou : des milliers de petits bâtonnets sont enfoncés dans le fétiche comme témoignage des innombrables prières pour une bonne récolte, un mariage heureux, un accouchement facile, la réussite scolaire, etc.

L’après-midi, nous découvrirons les anciens villages Taneka. Ces villages sont composés de cases rondes aux toits coniques, protégés en leur sommet par des jarres de terre cuite. La partie supérieure des villages est habitée par les jeunes initiés et les prêtres féticheurs, ces derniers n’étant vêtus que d’une peau de chèvre avec une longue pipe à la bouche.

Tandis que nous nous baladons dans des ruelles délimitées par une série de pierres lisses, il se peut que nous tombions sur des jeunes et des vieux au crâne rasé et à moitié nus. Ils se préparent à des cérémonies initiatiques.

Jour 7

DANSE DU FEU

Nous entrerons ensuite en territoire Somba et Tamberma. Cettes ethnies qui vitvent dans de vraies petites forteresses. Leurs habitations semblables à des châteaux médiévaux représentent l’un des plus beaux exemples d’architecture africaine ancienne. Avec la permission des habitants, nous visiterons l’une de ces forteresses afin de mieux comprendre comment ils vivent.

Dans la soirée, danse du feu. Au centre du village un grand feu éclaire les participants, qui entament des danses au rythme pressant des tam-tams. Les danseurs en état de transe se lancent dans les braises; ils les prennent dans les mains et dans la bouche; ils les passent sur leur corps sans garder aucune blessure, ni montrer aucun signe de douleur. Difficile d’expliquer une telle performance. S’agit-il de courage ? D’autosuggestion ? De magie ? Peut-être que ce sont vraiment les fétiches qui les protègent du feu.

Jour 8

FORET TROPICALE

Arrêt à Atakpame, une ville typiquement africaine construite sur des collines où l’on peut trouver tous les produits provenant des forêts environnantes.. Grâce à leur savoir-faire sur de petits métiers à tisser, des hommes de la région fabriquent des tissus aux couleurs vives appelés “Kente”.

Depuis Atakpame, nous partons vers les forêts tropicales entourant Kpalime, une cité au riche passé colonial et qui est aujourd’hui un très important centre commercial. Visite du marché et du centre des arts.

Pendant la nuit, nous marcherons dans la forêt pour découvrir le mystérieux monde de la forêt tropicale dans l’obscurité : rencontrer la majesté des arbres tropicaux, les sons des tam-tams, les échos des animaux sauvages. Sous la direction d’un entomologiste local, nous découvrir les papillons et les insectes endémiques.

Jour 9

PERLES DE VERRE

La région de Krobo est célèbre dans le monde pour ses perles. Ici, elles sont produites et utilisées à des fins cultuelles et esthétiques. Nous visiterons une fabrique spécialisée dans la production de ces perles et nous suivrons même le processus de fabrication !

Nous arriverons à Koforidua à temps pour visiter le marché hebdomadaire de perles. Grande opportunité pour les achats.

Jour 10

ASHANTI

Kumasi est la capitale historique et spirituelle de l’ancien Royaume Ashanti.  De nos jours, avec plus d’un million d’habitants, Kumasi est une ville très étendue avec un fantastique marché central, l’un des plus grands d’Afrique. Chaque type d’artisanat Ashanti (objets en cuir, poterie, vêtements Kente) se trouve ici, avec toutes sortes de fruits et de légumes tropicaux.

Nous visiterons le Centre Culturel Ashanti, qui offre à nos yeux une riche collection d’œuvres d’art ashanti . Dans la même journée nous assisterons à des funérailles ashanti, où les invités en deuil portent de magnifiques tissus rouges et noirs. Nous disons « funérailles » alors qu’il s’agit en fait d’une « cérémonie festive » : le défunt est considéré comme étant toujours présent au sein de sa famille et à travers cette cérémonie il devient alors un ancêtre. Les amis et la famille se réunissent  à la mémoire du défunt. Le chef arrive entouré de sa cour à l’ombre d’un parasol géant tandis que les percussionnistes donnent le rythme aux danseurs dont la chorégraphie complexe est hautement symbolique.

 

Jour 11

ROYAUMES DE L’OR

Le matin, nous continuerons le tour de Kumasi avec la visite de Musée du Palais Royal. Il nous ouvrira ses portes sur son unique collection de bijoux en or massif portés par les membres de la court Ashanti.

Si prévu au programme, Festival Akwasidae.

Sur le calendrier Ashanti, certains jours de l’année sont réservés pour une célébration très spéciale au Palais Royal de Kumasi.

Durant cette célébration, le Roi, assis sous une spectaculaire ombrelle colorée, porte des vêtements colorés et des bijoux centenaires en or massif  et est entouré des aînés et des conseillers. En face du Roi, un passage étroit de dignitaires est également formé, représentant tous les postes et les positions du pouvoir au sein du royaume : porteurs de l’épée et du couteau, gardes armés, porteurs des beaux éventails en plumes d’autruche, etc. La cérémonie est ensuite formée par une procession de membres de la cour royale apportant des présents, de conteurs récitant l’histoire des rois Ashanti, de batteurs et de trompettistes soufflant dans des cornes en ivoire.  Nous serons les témoins de la splendeur, de la saveur et de l’atmosphère d’une des dernières grandes monarchies des forêts africaines.

Jour 12

CHATEAUX DE LA TRAITE

Le Château d’Elmina est la plus ancienne des constructions européennes en Afrique. A différentes périodes de son passé mouvementé, le château a servi au commerce de l’or, de l’ivoire et des esclaves. Ce que nous visiterons actuellement est le résultat de travaux d’extension successifs et qui a été déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. À l’extérieur du château s’offre à nous un magnifique village de pêcheurs avec son port bondé de pirogues superbement colorées. Chaque jour, ces pêcheurs courageux gagnent leur vie en affrontant l’océan déchaîné à bord de leurs pirogues. Les ruelles de la vieille ville sont très animées, rappelant ainsi l’époque où Elmina était une ville coloniale effervescente.

En fin de matinée, retour à Accra et le soir transfert vers l’aéroport pour le départ du vol.

Fiche de demande
  • Veuillez entrer un nombre entre 1 et 50.
    En soumettant ce formulaire, vous acceptez le traitement de toutes les données personnelles incluses ici. Pour plus d'informations s'il vous plaît se référer à la page Politique de confident

D’autres voyages qui pourraient vous intéresser