Voyage au Ghana, Togo, Bénin : Festival des Ignames

L’igname est l’un des principaux ingrédients du régime alimentaire de base en Afrique de l’Ouest. En août, la population des régions centrales du Bénin se rassemble autour de notables et de rois pour célébrer un rituel empreint de tradition: manger ensemble les nouveaux tubercules. Ceci revêt deux significations. D’une part, cela revient à remercier les dieux et les ancêtres pour la bonne récolte et, d’autre part, à demander à ce que cela continue pendant les années à venir.

Notre fantastique odyssée culturelle dans les régions les plus reculées du Ghana, du Togo et du Bénin pour y découvrir des mondes tribaux perdus gouvernés par des chefs traditionnels et des esprits anciens.

En plus de l’événement traditionnel principal, les participants à la tournée participeront toujours aux événements suivants:

  • une cérémonie vaudou interessante
  • une danse du feu spectaculaire
  • un «enterrement Ashanti»: célébration festive qui consacre le retour de l’esprit d’un ancêtre.

Pour les voyageurs qui veulent se familiariser avec cette région unique… et aiment l’Afrique!

  • Durée: 13 jours
  • Guide: English, Italien, German
Prix à partir de 2 771 € Envoyez une demande
Jour 1

LOMÉ

Arrivée á Lomé (Togo) et transfert á l’hôtel.

Temps libre pour se détendre.

Jour 2

MARCHÉ DES FÉTICHES et VAODOU

Lomé, capitale vibrante du Togo est un carrefour des peuples, du commerce et des cultures. Une ville cosmopolite de petite taille.

Nous nous intéresserons particulièrement :

– au marché central et à ses fameuses Nana Benz, génération de femmes connues pour avoir concentré en leur main le commerce de pagnes (tissus)

– aux bâtiments coloniaux dans le quartier administratif dont l’atmosphère rappelle cette époque;

– et au marché des fétiches qui offre un assortiment éclectique de tous les ingrédients nécessaires à l’élaboration de filtres d’amour et autres potions magiques.

Dans un village reculé, nous assisterons á une cérémonie Vaudou. À travers du rythme hypnotique des percussions et des incantations les adeptes appellent des esprits. Leurs adeptes  tombent dans un état de transe profonde : yeux révulsés, grimaces, convulsions, insensibilité au feu ou à la douleur.  Dans ce village étroit, entourés de l’atmosphère magique de la cérémonie, nous finirons par comprendre ce que les gens disent : « Dans vos églises vous priez Dieu, dans notre sanctuaire vaudou nous devenons Dieu ».

Jour 3

VILLE « BRÉSILIENNE »

Voyage à Ouidah. Ouidah est une ville qui a été conquise par le Royaume Dahomey au 18ème siècle pour devenir l’un des principaux ports de commerce d’esclaves.

Aujourd’hui, Ouidah arbore une architecture afro-brésilienne et le Temple des Pythons fait face à la cathédrale catholique. L’attitude décontractée des habitants se fond harmonieusement dans le grondement des vagues au loin et le rythme des tambours.  À pied, nous visitons le Temple des Pythons et le Fort Portugais, aujourd’hui devenu un petit musée intéressant sur l’histoire de Ouidah et le commerce transatlantique des esclaves.

Nous terminons la visite en suivant la « route des esclaves » vers la plage, la Porte de « Non-retour » où les esclaves étaient expédiés vers le « nouveau monde ».

Jour 4

PALAIS ROYAUX

Ganvié, le plus grand et le plus beau village africain sur pilotis. Les  habitants , de l’ethnie Tofinou, construisent leurs cabanes sur des pilotis de teck et recouvrent les toits de leurs habitations d’une épaisse couche de paille. La pêche constitue l’activité principale de cette ethnie qui a su conserver ses traditions ainsi que protéger son environnement. La vie quotidienne se déroule dans les pirogues grâce auxquelles adultes et enfants naviguent facilement à l’aide de pagaies aux couleurs vives. Depuis ces canots, les hommes pêchent, les femmes exposent des marchandises sur le « marché flottant », les enfants vont à l’école et jouent.

Nous arrivons à Abomey où nous visiterons le Palais Royal. Les murs des Palais sont décorés de bas-reliefs représentant les symboles des anciens rois du Dahomey. Le palais abrite aujourd’hui un musée inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco où sont exposés certains objets ayant appartenus aux anciens rois: trônes, autels de cultes, statues, costumes et artillerie. Au beau milieu de la cour royale a été construit un temple fait d’argile et de sang humain.

 

Jour 5

FESTIVAL DES IGNAMES

Nous rejoignons un village pour participer au festival des ignames.

Des libations portées sur les nouvelles cultures au déjeuner de fête et aux danses finales de l’après-midi.

Aperçu complet d’une fête de village.

Jour 6

LES COLLINES DES FÉTICHES

Rencontre avec les Christianistes Célestes: exemple intéressant de synchrétisme religieux mêlant vaudou et christianisme. Nous allons rencontrer les gens, les prêtres, assister à des cérémonies d’exorcisme, de prophéties et de transes.

Nous faisons un arrêt au fétiche Dankoli, un lieu important pour le culte vaudou : des milliers de petits bâtonnets sont enfoncés dans le fétiche comme témoignage des innombrables prières pour une bonne récolte, un mariage heureux, un accouchement facile, la réussite scolaire, etc.

Dans l’après-midi, nous découvrons d’anciens villages Taneka. Ces villages sont contitués de cabanes rondes en pisé recouvertes d’un toit conique protégé au sommet par un pot en terre cuite.

La partie supérieure du village est habitée par les jeunes initiés et par les prêtres fétichistes qui ne se couvrent que d’une peau de chèvre et portent toujours une longue pipe.

Tandis que nous nous baladons dans des ruelles délimitées par une série de pierres lisses, il se peut que nous tombions sur des jeunes et des vieux au crâne rasé et à moitié nus. Ils se préparent à des cérémonies initiatiques.

Jour 7

DANSE DU FEU

Nous entrerons ensuite en territoire Somba et Tamberma. Cettes ethnies qui vivent dans des habitations fortifiées en argile. La forme rappelle celle  petits châteaux médiévaux, ils sont l’un des plus beaux exemples d’architecture africaine traditionnelle. Avec la permission des habitants, nous visiterons l’une de ces forteresses afin de mieux comprendre comment ils vivent.

Dans la soirée, danse du feu. Au centre du village, un grand feu éclaire les participants qui dansent au rythme pressant des tam-tams. Les danseurs en état de transe se lancent dans les braises; ils les prennent dans les mains et dans la bouche; ils les passent sur leur corps sans garder aucune blessure, ni montrer aucun signe de douleur. Difficile d’expliquer une telle performance. S’agit-il de courage ? D’autosuggestion ? De magie ? Peut-être que ce sont vraiment les fétiches qui les protègent du feu.

Jour 8

FORÊT TROPICALE

Nous nous dirigerons vers le sud, avec un arrêt sur la route à Atakpame, une petite ville africaine typique construite sur des collines où se trouvent tous les produits provenant des forêts voisines. Grâce à leur maîtrise des petits métiers à tisser, les hommes de la région confectionnent le grand tissu aux couleurs vives appelé «Kente».

D’Atakpame, nous nous déplaçons dans les forêts tropicales entourant Kpalimé, une ville au riche passé colonial qui constitue aujourd’hui un important marché pour le commerce du cacao et du café. Nous marcherons dans la forêt pour découvrir le monde de la forêt tropicale et admirer ainsi le profil majestueux des arbres tropicaux et le son des tam-tams. Sous la direction d’un entomologiste local, nous étudierons les papillons endémiques et les insectes colorés.

 

Jour 9

PERLES DE VERRE

La tribu Krobo est connue pour ses perles de verre. Les Krobo produisent et portent des perles de verre pour les cérémonies et à des fins esthétiques. Nous nous rendrons dans une communauté d’artisans producteurs de perles et pourrons même suivre le processus de fabrication pour produire notre propre perle. Les artisans fabriquent des perles suivant la même technique traditionnelle qui perdure depuis des siècles. Ils utilisent des débris de verre moulus en une poudre fine. La poudre de verre est ensuite méticuleusement distribuée en motifs et placée dans des moules en argile fabriqués à la main et recouverts de kaolin. Les perles sont cuites puis décorées, lavées pour finalement être enfilées.

Jour 10

ASHANTI

Kumasi est la capitale historique et spirituelle de l’ancien Royaume Ashanti.  De nos jours, avec plus d’un million d’habitants, Kumasi est une ville très étendue avec un fantastique marché central, l’un des plus grands d’Afrique. Chaque type d’artisanat Ashanti (objets en cuir, poterie, vêtements Kente) se trouve ici, avec toutes sortes de fruits et de légumes tropicaux.

Nous visiterons le Centre Culturel Ashanti, qui offre à nos yeux une riche collection d’œuvres d’art ashanti . Dans la même journée nous assisterons à des funérailles ashanti, où les invités en deuil portent de magnifiques tissus rouges et noirs. Nous disons « funérailles » alors qu’il s’agit en fait d’une « cérémonie festive » : le défunt est considéré comme étant toujours présent au sein de sa famille et à travers cette cérémonie il devient alors un ancêtre. Les amis et la famille se réunissent  à la mémoire du défunt. Le chef arrive entouré de sa cour à l’ombre d’un parasol géant tandis que les percussionnistes donnent le rythme aux danseurs dont la chorégraphie complexe est hautement symbolique.

Jour 11

ROYAUMES DE L’OR

Dans la matinée, poursuite de la découverte de Kumasi, avec la visite du musée du Palais royal, qui abrite une collection unique de bijoux en or portés par la cour Ashanti. Dans l’après-midi, visite des villages Ashanti pour y voir vêtements et sculptures traditionnels.

Jour 12

CHÂTEAUX DE LA TRAITE

Le fort d’Elmina, le plus ancien bâtiment européen d’Afrique, érigé par les Portugais au 15ème siècle. À différents moments, le fort a été utilisé comme entrepôt pour le commerce de l’or, de l’ivoire et finalement des esclaves. Le fort que nous visitons aujourd’hui est le résultat de travaux d’extension successifs et est reconnu comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

A l’extérieur du fort se trouve un village de pêcheurs spectaculaire avec de nombreux grands bateaux de pêche colorés. Tous les jours, ces grandes pirogues en bois sont conduites sur des vagues et des courants océaniques puissants par des pêcheurs expérimentés qui «luttent» pour gagner leur vie.  Des ruelles de la vieille ville se dégage une atmosphère très vivante, ce qui nous ramène à une époque où Elmina était une ville coloniale animée.

Jour 13

MÉTROPOLE AFRICAINE

Accra, capitale du Ghana, a conservé son identité unique malgré le développement rapide de cette ville africaine fascinante. Nous explorons le vieux quartier de JamesTown, habité par la population locale connue sous le nom de Ga. Notre visite se termine par la visite d’un atelier spécialisé dans la construction de cercueils de fantaisie. Ces cercueils artisanaux uniques en leur genre peuvent revêtir toutes les formes: fruits, animaux, poissons, voitures, avions…. la seule limite étant l’imagination! Commencés à Accra, ces modèles flamboyants de cercueils sont désormais rassemblés dans le monde entier et exposés dans des musées.

Fiche de demande
  • Veuillez entrer un nombre entre 1 et 50.
    En soumettant ce formulaire, vous acceptez le traitement de toutes les données personnelles incluses ici. Pour plus d'informations s'il vous plaît se référer à la page Politique de confident