Festivals & Événements au Ghana

Akwasidae, fête traditionnelle au cœur de la cour royale du roi Ashanti

Dans le calendrier Ashanti le premier jour de chaque mois donne lieu à une grande fête appelée Akwasidae. Elle se déroule au cœur du palais royal et est assistée par de centaines de personnes toutes habillées de manière traditionnelle.

La cérémonie débute dans la salle du trône, laquelle est seulement accessible aux initiés. Des libations rituelles de sang et d’alcool sont versées sur les trônes des anciens rois constituant des offrandes pour eux et leurs ancêtres.

Ensuite, le roi, l’Asantehene, se place au centre du cortège et s’assoit sous un large parasol aux couleurs vives. Habillé de tissus aux couleurs éclatantes et paré d’imposants bijoux en or massif, il rend hommage à son peuple (les masques et les bijoux Ashanti font partie des chefs d’œuvre de l’art africain).

Entre le roi et les participants assis en face de lui s’ouvre un couloir emprunté par les membres de sa cour qui viennent jusqu’à lui pour lui rendre hommage et présenter leurs offrandes. On compte des chefs sous leur parasol, des porteurs d’épées ou de couteaux rituels, des gardes armés aux fusils chargés, des dignitaires et leurs éventails en plumes d’autruche. Le roi est entouré de ses dignitaires. Le linguiste royal, assis à ses côtés, tiens en mains un sceptre en or, symbole du pouvoir de l’Asantehene. La reine mère, la femme la plus importante du royaume, participe à la fête accompagnée de sa cour exclusivement féminine. Au même moment, les griots racontent l’histoire ainsi que les exploits de la dynastie des rois Ashanti. Le rythme de la cérémonie est donné par les joueurs de percussions et de cornes d’ivoire, sur lequel les danseuses, enveloppées dans des tissus rouges écarlates, exécutent des pas traditionnels caractérisés par une succession de mouvements rapides et délicats.

Les dates de ce festival suivant un calendrier précis; il vous sera facile de rejoindre un voyage de TransAfrica incluant l’Akwasidae !

Voyage au Ghana,Togo,Bénin: Festivals et traditions

 

Funérailles Ashanti, cérémonies traditionnelles de commémoration des défunts

Les funérailles Ashanti sont célébrées en mémoire du défunt et constituent un événement unique qui se déroule à la suite de l’enterrement. Cette cérémonie marque le passage de l’esprit du défunt, appelé Okra, dans le monde des ancêtres où il devient un esprit protecteur du clan dès lors hautement vénéré. Famille, amis et connaissances, parfois des centaines, participent aux festivités. Ils viennent tous vêtus de l’habit traditionnel, un large morceau de tissu noir porté seulement sur une épaule, un peu comme une toge.
Youtube Video Les membres de la famille, quant à eux, sont reconnaissables à leurs tenues rouges et noires. Les chefs qui assistent aux funérailles sont assis à l’ombre de grands parasols colorés et entourés des membres de leur cour.

Après avoir traditionnellement salué en arrivant, chacun prend sa place pour assister aux danses, lesquelles, de par leurs mouvements lents, gracieux et sensuels sont riches de symboles érotiques et héroïques.

Tout séjour au Ghana vous fera découvrir ces splendides funérailles.

Awukudae, fête traditionnelle ashanti

La fête Awukudae signifie littéralement « la fête du mercredi ». Cette fête est célébrée autour des divers chefs traditionnels Ashanti dans le but de s’assurer la protection constante des esprits protecteurs mais également de renforcer l’unité du peuple à ses chefs lorsque ces derniers reçoivent les hommages de leurs sujets agenouillés. Voici une occasion unique de participer à une fête royale haute en couleurs où résonnent de grands tam-tams qui donnent le rythme des divers moments forts de cette cérémonie ancestrale.

Dipo, initiation des jeunes filles chez les Krobo

Chaque année à la fin du mois d’avril, les Krobo organisent l’une des plus spectaculaires cérémonies d’initiation africaine exclusivement réservée aux jeunes femmes. Cette cérémonie s’appelle Dipo.

Au travers de rites anciens, les jeunes filles sont initiées le temps d’un long week-end à leurs futurs rôles de mères et épouses.

Leur fraîcheur et leur beauté sont mises en évidence se jour là et c’est dans cette ambiance majestueuse que ces jeune femmes entre enfin dans l’âge adulte.

Le village est complètement transformé pendant ces quelques jours : fêtes, danses, couleurs, rythmes et sentiments de joie nous permettent de vivre une expérience inoubliable.

Millet Festival, cérémonie de récolte parmi les Krobo

Le Festival du Mil est une cérémonie de récolte arrosée d’une profusion incroyable de couleurs et de bijoux. Les chefs traditionnels arrivent à la fête dans leurs plus belles tenues et sont entourés d’une foule particulièrement enthousiaste. C’est accompagnés de leur cour au grand complet qu’ils défilent au rythme des tam-tams. La fête est particulièrement appréciée des passionnés de perles de verre, car, comme les Krobo les produisent eux-mêmes, ils sont plutôt fiers de les révéler ce jour-là.

Bakatue, le plus important festival de la ville d’Elmina

Littéralement, « Bakatue » signifie « l’ouverture de la lagune ».

Ce festival a pour but de commémorer la fondation de la ville ainsi que d’invoquer la divinité Nana Benya responsable de l’éternelle protection de la ville.

Pendant le festival, le chef suprême et les prêtres féticheurs font des sacrifices pour le Dieu des Eaux et prie pour la paix. Il y a également une procession royale composée de chefs traditionnels et de leur porteurs de tabourets royaux tous vêtus de splendides tissus colorés, ainsi qu’une croisière sur la lagune avec à bord de superbes femmes drapées de tissus Kente traditionnels.

Voila un festival spectaculaire qui finira en musique et en danse autour des chefs.

Kuntunkuni

Il s’agit d’une fête Akwasidae bien spéciale. Tout le monde y assiste habillé en noir.

Elle est organisée quand l’Asantehene (grand roi Ashanti) a une annonce spéciale à faire à ses chefs.

TransAfrica a assisté à celle du 30 mars 2014.

Près de deux cents chefs y ont pris part, en provenance de toute la région ashanti. Ils ont défilé sur leurs palanquins. Chants et musiques traditionnels ont accompagné le défilé. L’apothéose a eu lieu quand l’Asantehene est arrivé, annoncé par les « vuvuzela ».