Festivals & Événements au Benin

Le Vaudou, religion traditionnelle le long de la côte du Golfe de Guinée

Tout au long des côtes béninoises et togolaises, le vaudou, religion animiste héritée des ancêtres, est toujours largement pratiquée avec ferveur. Cette expérience religieuse est beaucoup plus riche et complexe que ce que les occidentaux imaginent. Les pratiques vaudou ne sont pas une forme de magie noire. Pour des millions de personnes dans ces deux pays mais aussi dans d’autres, le vaudou représente une religion qui donne un sens et un ordre à leurs vies. Dans les villes et les villages il est possible d’assister à des cérémonies vaudou. Le rythme des percussions accompagné des chants des participants permet d’invoquer l’esprit vaudou qui prend possession de quelques-uns des danseurs qui tombent alors en état de transe.

Chaque année, le 10 janvier, le Bénin s’arrête et célèbre les cultes hérités des ancêtres.

En particulier, le 10 janvier, tous les adeptes du vaudou se rencontrent à Ouidah.

Le festival du vaudou de Ouidah (Bénin), 10 Janvier 2013

Une longue procession de fidèles, qui à pieds, qui en motos, qui en taxi-brousse, atteint la Porte du Non Retour. Il s’agit de milliers des gens habillés en costume traditionnel, où le blanc des pagnes est la couleur dominante ainsi que les perles multicolores.

Le festival explose avec l’arrivée du Dagbo Houno, le chef feticheur d’Ouidah. Les danses, les libations, les masques (quelques discours officiels) caractérisent la matinée.

La première partie du festival se termine à 15h00 environ et se poursuit ensuite dans la ville, où les gens ne se lassent jamais d’exalter les Vaudous.

Ils se rassemblent dans une grande place où ils rencontrent les masques Egun. Ceux-ci arrivent par dizaines pour danser, chasser les mauvais esprits et jouer avec le public dans une sorte de « corrida ».

Dans la soirée, Ouidah épuisé, mais toujours pas entièrement satisfait, continue sa fête dans les cours domestiques, en attendant de se retrouver l’année prochaine et donc de renouveler la foi dans les vaudous.

Masques Guélédé

Guèlèdè représente le culte de la Terre Mère. Il est célébré par la communauté toute entière afin de promouvoir la fertilité des habitants et de leur Terre. Chaque masque sculpté représente un personnage différent et seuls les initiés connaissent la vraie nature et pénètrent les secrets de ces personnages symboliques. Les masques sont peints de couleurs vives et bougent tels des marionnettes faisant le lien entre légendes et histoires morales à travers le mime. Le but est d’éduquer les populations sur le ton de l’humour. La foule enchantée par le spectacle rit et tape des mains. Il s’agit là d’un mélange fascinant entre théâtre des rues et théâtre magique.

Masques Egun

Les masques Egun représentent les esprits des défunts et, selon la population locale, ils « sont » les défunts.

Les hommes qui portent les masques représentant Egun sont toujours des initiés. Vêtus de costumes multicolores et brillants, ils émergent de la forêt et défilent dans les rues du village en se lançant à la poursuite de tout spectateur assez téméraire pour oser les approcher. Gare à ne pas être touché par Egun, danger de mort ! Certaines personnes touchées par le masque s’effondrent subitement au sol mais heureusement elles se relèvent aussitôt. A l’arrivée du masque, on assiste à une sorte de corrida censée susciter la peur mais qui provoque au contraire un tonnerre d’éclats de rire.

Masques Zangbeto

Grand masque couvert de paille colorée, Zangbeto représente les esprits sauvages non humains (les forces de la nature et de la nuit qui ont vécu sur Terre avant l’être humain). Les porteurs de masques appartiennent à une société secrète et cachent leur identité, si bien que les non-initiés ne savent pas qui ils sont. La sortie de Zangbeto est une fête d’importance capitale pour le village car elle garantit la protection contre les mauvais esprits et les personnes mal intentionnées. Le mouvement en spirale du masque symbolise la purification spirituelle du village par Zangbeto et certains miracles sont également accomplis afin de prouver l’existence de ses pouvoirs.